Honte américaine

TUER_UNE_MOUCHE AVEC UN BAZOOKA

Aujourd’hui à cause du Président des États-Unis, Donald Trump, la production laitière revient dans l’actualité. Ce cher Monsieur Trump trouve ça honteux que le marché canadien soit « fermé » aux produits laitiers américains. Je ne suis pas une experte en commerce avec les USA mais j’aimerais partager avec vous mes expériences d’expéditions de fromages vers nos voisins du sud. Je n’ai jamais essayé de vendre directement de mes fromages aux USA mais j’ai à quelques reprises expédié du fromage pour des concours internationaux qui se déroulaient aux USA.

À toutes les fois ce fut extrêmement compliqué et les papiers à remplir n’en finissent pas. Dans les faits, il manque toujours un « certificat » quelconque pour satisfaire les douaniers américains. Je vous rappelle que ce fromage n’était pas pour vendre mais seulement pour participer à des concours donc aucun danger de « contaminer » un grand nombre de personnes. Seulement des juges goûtent les fromages dans ces concours!

Une fois alors que mes fromages étaient bloqués aux douanes américaines et que la « deadline » du concours arrivait, j’ai demandé au député d’Abitibi-Témiscamingue d’intervenir afin de faire « débloquer » le dossier et les fromages. Finalement une partie des fromages s’est rendu à temps pour le jugement. J’ai bien dit une partie seulement!

Actuellement Fromage Au Village travaille avec 2 distributeurs québécois et les deux ont essayé de vendre aux États-Unis. Pour les deux, l’histoire est la même. À la première expédition, on leur demande quelques papiers. L’expédition suivante encore plus de papiers et les fromages sont retenus pour temps supplémentaire. Quand c’est un produit périssable le temps, c’est une donnée très importante. À la troisième expédition, l’histoire se répète en empirant. Finalement, compte tenu des pertes de temps et de fromages, ces distributeurs ont abandonné les expéditions vers les États-Unis.

Avec les expériences que j’ai vécues, je me pose la question: est-ce que le marché américain est accessible pour les fromages canadiens/québécois? Ma réponse à moi: sur papier peut-être que le marché américain est ouvert mais dans la réalité les douanes et la FDA (Foods and Druds Administration) pratiquent du beau protectionnisme.

Monsieur Trump utilise le mot « honte » mais je trouve bien pire que « honteux » de faire croire que les États-Unis sont un marché ouvert aux produits laitiers canadiens. Monsieur Trump, pourrais-je faire appel à vous lorsque mes fromages seront bloqués à vos douanes?