Les livraisons de grains frais

Depuis toutes les années que je suis propriétaire de la fromagerie, il y a un commentaire qui revient constamment : « Y’en manque tout le temps de ton fromage ». On fait alors référence au fromage frais absent des tablettes. Je ne veux vraiment pas me plaindre mais c’est extrêmement difficile de prévoir les quantités à livrer à chacun de nos clients! Tout d’abord, vous devez savoir que nous sommes responsables des fromages non vendus. Cela veut dire que le marchand ne perd pas d’argent car le fromage non vendu lui est crédité. Et ce fromage va directement à la poubelle. Certains de nos clients reçoivent du fromage frais 6 fois par semaine. La livraison suivante arrive très rapidement. Économiquement parlant, étant donné que l’on crédite le marchand, nous avons intérêt à ce qu’il reste très peu de fromage non vendu.
La deuxième chose à savoir c’est que la quantité de fromage frais vendu est différente selon le jour de la semaine : le lundi nous vendons moins de fromage que le vendredi et le nombre de fromage frais vendus varie en fonction de la période de l’année : l’hiver nous vendons moins de fromage frais qu’à l’été. Il y a aussi une différence lorsqu’il y a un « événement particulier » (ouverture de la chasse à l’orignal). Et les ventes fluctuent aussi en fonction de la météo.
Tout cela semble bien compliqué mais prenez quelques secondes pour réfléchir à vos visites en épiceries ou au dépanneur. C’est certain que l’hiver cela nous « tente » beaucoup moins de sortir, d’aller à l’épicerie. Si on multiplie à toute la population, on comprend facilement que les ventes de fromages frais sont moins importantes.
Nous déterminons la quantité de fromage livré en collaboration avec le marchand, en consultant les ventes de l’année d’avant, en s’ajustant par rapport à la semaine précédente. Je peux vous assurer que nous faisons de notre « best » pour ne pas être en rupture de stock. Vous pouvez être certains que nous voulons manquer aucune vente.
Mais malgré tout ce processus, il nous arrive de « passer à côté », de manque notre coup et de ne pas livrer assez de fromage frais. Croyez moi cette situation n’est vraiment désirée.
Et on fait de notre mieux pour ne pas que cette situation se reproduise.